9.07.2009

La frénésie du GPS (la suite)

Après vous avoir donné mes impressions sur le gadget qu'est le GPS, beaucoup de choses se sont passées. Premièrement, dans ma belle famille, mon beau-père s'est acheté un GPS Garmin et il nous l'a prêté pour notre séjour à Boston et sur la côte est américaine.

Avant de partir, j'ai mis à jour le logiciel du GPS ainsi que les cartes de celui-ci. Je dois vous dire que je n'avais pas d'attente envers le processus d'installation. Toutefois, j'ai été déçu. Je m'attendais à une seule installation via un classic InstallShield (un .exe habituel). Et non! Il a faut d'abord s'enregistrer pour ensuite enregistrer notre GPS. Pour ce faire, il faut installer un plugin dans firefox (activeX pour IE). On redémarre le navigateur et on retourne sur le site de Garmin. On entre le numéro de série et hop le logiciel interne du GPS se met à jour. Ce n'est pas fini. Par la suite, si on veut avoir les dernières cartes à jour (nouvelles routes, nouveaux points d'intérêt, etc.), on doit télécharger une archive de grosso modo 2go. On ouvre l'archive et l'installation débute. En tout et partout, on compte environ 3 heures si tout va bien. Ce n'est pas si évident pour quelqu'un qui ne s'y connait pas bien en informatique. Il faut ajouter qu'on a 60 jours après l'enregistrement pour bénéficier de la mise à jour gratuite.

Pour l'utilisation du GPS, j'ai été agréablement surpris. Il est simple à utiliser dans toutes les circonstances. À notre entré aux États-Unis, on aperçoit un petit carré indiquant une vitesse. Après quelques minutes, on a remarqué qu'il s'agissait de la limite permise en temps réel. Ainsi, plus besoin de se stresser à regarder les pancartes de limites de vitesse. Au Canada (du moins au Québec), cette fonctionnalité n'est pas prise en charge. La fonction de recalcule automatique du nouveau chemin à prendre est très appréciée. Il m'est arrivé de manquer une sortie et 2-3 secondes plus tard j'avais ma nouvelle route à prendre pour me rendre à bon port.

Finalement, je ne compte pas m'acheter de GPS prochainement mais je crois bien emprunter le Garmin de mon beau-père dans un futur voyage. Pourquoi s'en passer quand on peut en avoir un?! Sinon, je me débrouillerai avec les bonnes vieilles cartes papier.

Aucun commentaire:

Mes items partagés de Google Reader